Clotilde Leal Lopez | L’adaptabilité des bâtiments dans le cursus des architectes
160
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-160,,qode_grid_1200,qode-theme-ver-1.1.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

L’adaptabilité des bâtiments dans le cursus des architectes

Parlement de la FWB

Récemment, j’ai interrogé Jean-Claude Marcourt, le Ministre de l’Enseignement supérieur, sur la possibilité d’intégrer, dans le cursus d’études supérieures des architectes (et autres professions en lien avec la construction), des formations liées à l’adaptabilité des bâtiments.

Le vieillissement de la population implique de penser les bâtiments en prenant en compte la réalité de leurs multiples usagers. De plus, chacun peut, à tout moment de sa vie (suite à un accident, une maladie, etc), se retrouver en situation de mobilité réduite. Les logements doivent alors pouvoir s’adapter aux nouveaux besoins.

Mon travail parlementaire a porté ses fruits. Grâce à mon intervention, le ministre a questionné l’ARES (l’Académie De Recherche et D’Enseignement Supérieur), qui réfléchit activement à la façon d’introduire une formation en adaptabilité dans le cursus des futurs architectes.

Celle-ci a chargé ses trois chambres thématiques de définir la liste des cursus menant à des professions qui ont une influence sur l’aménagement de l’environnement et de faire le point sur l’intégration de l’apprentissage des conditions d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite dans leur cursus.

Je m’en réjouis et je ne manquerai pas de suivre ce dossier de près.