La formation en adaptabilité pour les futurs architectes ou entrepreneurs

La formation en adaptabilité pour les futurs architectes ou entrepreneurs

Question orale du 21/01/2017

  • De LEAL LOPEZ Clotilde
  • à MARCOURT Jean-Claude Marcourt, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias

Au mois d’avril 2016, je vous avais interrogé quant à la possibilité d’intégrer des formations liées à l’adaptabilité des bâtiments dans le cursus d’études supérieures des architectes et autres professions directement liées à la construction. Nous sommes tous conscients qu’il est crucial de rendre les habitations plus adaptées aux personnes à l’autonomie réduite soit par la rénovation de bâtiments soit dans les nouvelles constructions. Le vieillissement général de notre population s’accentue et nous devons de plus prendre compte les personnes ayant subi un accident invalidant ou qui sont victimes d’une maladie réduisant leur mobilité. Vous m’aviez proposé que votre cabinet contacte l’ARES afin d’examiner les pistes concrètes liées à l’introduction de cours spécifiques intégrés aux cursus concernés. Quel a été le résultat de votre intervention?

 

Réponse du ministre

Depuis le début de février 2016, il y a donc presque un an, j’ai interpellé l’ARES sur l’intégration de l’apprentissage de l’accessibilité dans les programmes des études supérieures. Son conseil d’administration a chargé ses trois chambres thématiques de définir la liste des cursus menant à des professions ayant une influence sur l’aménagement du territoire et de faire le point sur l’intégration de l’apprentissage des conditions d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. En mai 2016, à la suite d’une rencontre avec le Collectif Accessibilité Wallonie-Bruxelles et à la suite de votre question parlementaire, j’interpellais à nouveau l’ARES sur l’importance de ce dossier. Le travail qu’elle doit effectuer implique de très nombreux acteurs de terrain et l’ensemble des établissements de l’enseignement supérieur est concerné par cette problématique. Ce dossier a donc nécessité plus de temps que prévu, mais un contact récent avec l’ARES m’a confirmé qu’il était achevé. Il sera soumis à son bureau exécutif cet après-midi, puis à son conseil d’administration prévu le 7 février prochain. Je devrais donc disposer prochainement de ce rapport.

 

Réplique de Clotilde Leal-Lopez

Monsieur le Ministre, je vous remercie pour votre réponse et surtout pour votre intervention auprès de l’ARES. Un travail de fond a été mis en chantier et il prend plus de temps que prévu, mais il faut viser la qualité et non la quantité. De nombreux acteurs du projet attendent pour récolter le fruit de ce travail pour qu’il soit, enfin, appliqué. En effet, à l’heure actuelle, lorsque je visite des logements accessibles aux personnes handicapées, je constate qu’il y a encore beaucoup de progrès à réaliser pour l’adaptabilité. Cette thématique mérite donc d’être professionnalisée. Je vous soutiens dans vos actions à ce sujet. Je ne manquerai pas de vous questionner à nouveau afin de recevoir des informations sur cette étude et pour en connaître l’évolution.

Pas encore d'avis

Donnez votre avis